Symptômes de l'hypertension artérielle à surveiller
  Vérifié le     par   Virginie Verglas

Hypertension artérielle : les symptômes à surveiller

L’hypertension artérielle, aussi appelée tension artérielle élevée, est une maladie fréquente qui touche près d’un adulte sur trois dans le monde. Pourtant, cette pathologie est souvent silencieuse et ne provoque pas toujours de symptômes évidents. Quels sont les signes qui doivent vous alerter sur une possible hypertension ? Comment dépister une tension trop élevée même en l’absence de symptômes ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour prendre en charge efficacement votre hypertension artérielle.

L’hypertension, une maladie silencieuse mais pas sans risque

L’hypertension artérielle correspond à une pression trop élevée du sang sur la paroi des artères. On parle d’hypertension lorsque la pression systolique (premier chiffre) est supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou la pression diastolique (second chiffre) est supérieure ou égale à 90 mmHg, et ce de façon répétée lors de plusieurs mesures.

Dans la plupart des cas, l’hypertension artérielle ne provoque pas de symptômes spécifiques. C’est pourquoi on la surnomme souvent “le tueur silencieux”. Beaucoup de personnes ignorent qu’elles souffrent d’hypertension pendant des années. Pourtant, même asymptomatique, une tension artérielle élevée représente un danger pour la santé.

En effet, l’hypertension artérielle est un facteur de risque majeur de pathologies cardiovasculaires graves comme :

  • L’infarctus du myocarde
  • L’accident vasculaire cérébral (AVC)
  • L’insuffisance cardiaque
  • L’insuffisance rénale

Une prise en charge précoce est donc essentielle pour limiter les risques. Mais en l’absence de symptômes, comment savoir si l’on est concerné ? Certains signes doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Les symptômes qui peuvent évoquer une hypertension

Bien que l’hypertension artérielle soit le plus souvent silencieuse, certains symptômes peuvent parfois être des signaux d’alerte à ne pas négliger :

  • Des maux de tête, surtout à l’arrière du crâne, d’apparition matinale et cédant dans la journée
  • Des vertiges ou des étourdissements
  • Des bourdonnements d’oreille (acouphènes)
  • Une fatigue inhabituelle
  • Une vision trouble ou des mouches volantes devant les yeux
  • Des saignements de nez à répétition
  • Une nervosité ou une irritabilité
  • Des difficultés à se concentrer
  • Des douleurs thoraciques
  • Un essoufflement à l’effort

Si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes de façon répétée, il est important d’en parler à votre médecin. Il pourra mesurer votre tension artérielle et rechercher une éventuelle hypertension.

Cependant, il faut garder à l’esprit que ces symptômes ne sont pas spécifiques de l’hypertension. Ils peuvent être liés à de nombreuses autres causes. À l’inverse, l’absence de symptôme ne permet pas d’exclure une hypertension. D’où l’intérêt d’un dépistage régulier par la mesure de la pression artérielle.

Dépister l’hypertension par des mesures régulières

La mesure régulière de la pression artérielle est le seul moyen fiable de dépister une hypertension, en présence ou non de symptômes. Votre médecin traitant devrait vérifier votre tension au moins une fois par an lors d’une consultation, quel que soit le motif.

La mesure de la pression artérielle s’effectue à l’aide d’un tensiomètre avec un brassard placé autour du bras. Pour poser le diagnostic d’hypertension, plusieurs mesures sont nécessaires, généralement lors de 3 consultations successives sur une période de quelques mois. En effet, la pression artérielle peut varier au cours de la journée et être temporairement élevée en cas de stress ou d’effort.

Votre médecin peut aussi vous proposer de réaliser une automesure tensionnelle à domicile ou une mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) sur 24h. Ces techniques permettent d’avoir une vision plus précise de votre tension artérielle dans la vie quotidienne.

Les valeurs normales de pression artérielle sont :

  • Inférieures à 140/90 mmHg au cabinet médical
  • Inférieures à 135/85 mmHg en automesure à domicile
  • Inférieures à 130/80 mmHg chez les personnes diabétiques ou insuffisantes rénales

Si votre pression artérielle dépasse ces seuils de façon répétée, un traitement médicamenteux antihypertenseur vous sera probablement prescrit, en complément de mesures hygiéno-diététiques.

Prévenir et traiter l’hypertension artérielle

Que vous présentiez ou non des symptômes, si vous souffrez d’hypertension artérielle, une prise en charge sur le long terme est indispensable pour contrôler votre tension et réduire les risques de complications.

Le traitement repose en premier lieu sur des mesures hygiéno-diététiques :

  • Réduire sa consommation de sel (pas plus de 6 g par jour)
  • Limiter sa consommation d’alcool
  • Arrêter de fumer
  • Pratiquer une activité physique régulière (30 min par jour)
  • Perdre du poids en cas de surcharge pondérale ou d’obésité
  • Gérer son stress

Si ces mesures ne suffisent pas à normaliser la pression artérielle, un traitement médicamenteux est instauré. Il existe plusieurs classes d’antihypertenseurs (IEC, ARA 2, diurétiques, bêtabloquants…) qui agissent de façon complémentaire. Votre médecin choisira le traitement le plus adapté à votre situation.

L’objectif est de maintenir votre pression artérielle en dessous de 140/90 mmHg sur le long terme (130/80 mmHg chez les diabétiques ou insuffisants rénaux). Un suivi médical régulier avec mesure de la tension est nécessaire pour surveiller l’efficacité et la tolérance du traitement.

En complément, il est recommandé de surveiller les autres facteurs de risque cardiovasculaire comme le diabète, le cholestérol ou le tabagisme. Leur prise en charge globale permet de réduire significativement le risque de complications de l’hypertension.

📌 Ce qu’il faut retenir

L’hypertension artérielle est une maladie fréquente qui reste longtemps silencieuse. Même en l’absence de symptômes, elle représente un risque important pour la santé cardiovasculaire. Certains signes comme des maux de tête, des vertiges ou une fatigue inhabituelle doivent vous alerter. Mais le dépistage par une mesure régulière de la pression artérielle reste indispensable.

Si vous souffrez d’hypertension, une prise en charge précoce associant mesures hygiéno-diététiques et traitements médicamenteux permet de contrôler efficacement votre tension. L’objectif est de maintenir une pression artérielle normale sur le long terme afin de prévenir les complications graves comme l’infarctus, l’AVC ou l’insuffisance rénale. Un suivi médical régulier est essentiel pour surveiller l’efficacité de votre traitement antihypertenseur et votre état de santé global.

❓ Réponses aux questions fréquentes

Quels sont les principaux symptômes de l’hypertension artérielle ?

Les principaux symptômes qui peuvent évoquer une hypertension sont des maux de tête, des vertiges, des bourdonnements d’oreille, une fatigue inhabituelle, une vision trouble, des saignements de nez, une nervosité ou des douleurs thoraciques. Mais dans la plupart des cas, l’hypertension ne provoque aucun symptôme.

Comment dépister une hypertension artérielle en l’absence de symptômes ?

Le dépistage de l’hypertension se fait par une mesure régulière de la pression artérielle, au moins une fois par an, chez le médecin. Des automesures à domicile ou une mesure ambulatoire sur 24h peuvent compléter le dépistage. C’est le seul moyen de diagnostiquer une hypertension en l’absence de symptômes.

Pourquoi est-il important de dépister et traiter l’hypertension artérielle ?

Même asymptomatique, l’hypertension artérielle représente un risque important de complications cardiovasculaires graves comme l’infarctus, l’AVC, l’insuffisance cardiaque ou l’insuffisance rénale. Un dépistage et une prise en charge précoces permettent de contrôler la tension et de réduire ces risques sur le long terme.

Quelles sont les valeurs normales de pression artérielle ?

On parle d’hypertension lorsque la pression est supérieure ou égale à 140/90 mmHg de façon répétée au cabinet médical. Les valeurs normales sont inférieures à 140/90 mmHg au cabinet, inférieures à 135/85 mmHg en automesure à domicile et inférieures à 130/80 mmHg chez les personnes diabétiques ou insuffisantes rénales.

Comment prévenir et traiter l’hypertension artérielle ?

La prévention et le traitement de l’hypertension reposent sur des mesures hygiéno-diététiques : réduction du sel et de l’alcool, arrêt du tabac, activité physique régulière, perte de poids et gestion du stress. Si besoin, des médicaments antihypertenseurs sont prescrits. L’objectif est de maintenir une pression inférieure à 140/90 mmHg sur le long terme.

Quelles sont les sources de cet article ? Nos rédacteurs, auteurs et journalistes placent l’intégrité au cœur de leur démarche. Nous valorisons l’utilisation de sources fiables et citons toujours nos références si cela est possible et nécessaire. Cette pratique renforce la confiance envers notre travail et la crédibilité des informations que nous partageons. Pour la rédaction de cet article, nous avons été documentés par les sources suivantes: 1, 2, 3, 4. Nous tenons à vous rappeler que les informations présentées dans cet article sont destinées à des fins informatives uniquement. Elles ne sont pas destinées à se substituer aux conseils, diagnostics ou traitements médicaux professionnels. Pour toute question ou préoccupation concernant votre santé, veuillez consulter un professionnel de la santé qualifié. Pour en savoir plus sur nos recommandations, vous pouvez consulter notre page Informations et mise en garde.


📝 Liste des produits utilisés

  • Tensiomètre électronique au bras
  • Appareil d’automesure tensionnelle

📖 Définitions et explications

  • Hypertension artérielle : Pression trop élevée du sang sur la paroi des artères, de façon répétée. On parle d’hypertension lorsque la pression systolique est ≥ 140 mmHg et/ou la pression diastolique est ≥ 90 mmHg.

  • Pression artérielle systolique : Pression maximale dans les artères au moment de la contraction du cœur. C’est le premier chiffre de la mesure (ex: 120 pour 120/80 mmHg).

  • Pression artérielle diastolique : Pression minimale dans les artères entre deux contractions cardiaques. C’est le second chiffre de la mesure (ex: 80 pour 120/80 mmHg).

  • Tensiomètre : Appareil servant à mesurer la pression artérielle. Il existe des tensiomètres manuels utilisés par les médecins et des tensiomètres électroniques pour l’automesure à domicile.

  • Holter tensionnel (MAPA) : Appareil portable permettant un enregistrement automatique de la pression artérielle pendant 24 heures, lors des activités quotidiennes. Il permet d’avoir une vision plus précise de la tension.

Article suivant

Règles douloureuses : causes, symptômes et solutions pour les soulager

Lire l'article suivant : Règles douloureuses : causes, symptômes et solutions pour les soulager
Newsletter

Recevez une Newsletter qui vous veut du bien !

Vous êtes intéressé par les astuces et remèdes naturels ? Alors, rejoignez une communauté de plus de 35 000 super lecteurs !

Pas de SPAM

Articles exclusifs

Désabonnement facile